Amour Beauté Esprit Forme Santé

Un enfant de 9 ans atteint d’un cancer rencontre sa petite sœur avant de mourir. Il lui chuchote 10 mots à l’oreille qui brisent le cœur de ses parents

Alexandra DUBOIS
Redigé par Alexandra DUBOIS

La mort d’un enfant est toujours tragique. Voici l’histoire d’un petit garçon courageux, atteint d’un cancer en phase terminale, et qui a attendu que sa petite sœur vienne au monde pour pouvoir partir en paix…

Bailey Cooper a sans doute été l’un des petits garçons les plus courageux que la Terre ait jamais porté ! Ce petit garçon âgé de 9 ans (lorsqu’il a succombé à sa maladie) a fait preuve d’une bravoure hors-norme avant de décéder. En effet, il a attendu que sa petite sœur Millie vienne au monde.

« C’est d’ailleurs lui qui l’avait appelé comme ça », témoignait la mère de Bailey au Bristol Post (un tabloïd anglais).

Le lymphome non hodgkinien

Décédé le 24 décembre dernier, le petit Bailey Cooper était atteint d’un lymphome non hodgkinien diagnostiqué par ses médecins au cours de l’année 2016. « Lorsqu’ils ont découvert son cancer, celui-ci était déjà à un stade bien avancé, et ils ne pouvaient plus faire grand-chose pour pouvoir le sauver », expliquait la mère de Bailey au média anglais précité.

Le lymphome non hodgkinien est un cancer se développant à partir de cellules du système lymphatique, les lymphocytes. Il s’agit d’un type de globules blancs impliqués dans les réactions de défense de l’organisme. Si le lymphome non hodgkinien apparait le plus souvent dans un groupe de ganglions lymphatiques, il peut également se manifester dans d’autres organes tels que l’estomac, l’intestin, le cerveau et même la peau ! On parle alors dans ces cas-là de lymphomes extra-ganglionnaires.

L’institut de veille sanitaire (l’InVS) a estimé à 12 500 le nombre de personnes atteintes de lymphome non hodgkinien en France en 2012 (dernier recensement en date). Par ailleurs, les lymphomes non hodgkiniens se situent au 5ème rang des cancers les plus fréquents, et ils touchent le plus souvent les hommes âgés entre 60 et 65 ans mais sont également répandus chez les adolescents et les enfants…

Le traitement

Le traitement ou la prise en charge de lymphomes non hodgkiniens repose principalement sur la chimiothérapie. Un traitement à base également de médicaments anticancéreux agissant dans l’ensemble du corps et plus particulièrement dans les cellules cancéreuses.

C’est ce qui a été proposé au petit Bailey lorsque les médecins ont découvert que le petit garçon était atteint d’un lymphome non hodgkinien. Au moment du premier diagnostic, les médecins s’étaient rendu compte qu’il s’agissait en réalité d’un cancer de stade 3. Un stade qui laissait sous-entendre que le lymphome du petit Bailey se trouvait déjà au niveau des ganglions lymphatiques (situés au-dessus du diaphragme) et qui indiquait donc que les chances de survie du petit garçon étaient minimes…

Diagnostiqué vers la fin de l’année 2016, le petit Bailey a subi plusieurs séances de chimiothérapie et l’injections de moult médicaments stéroïdiens. « Lorsqu’il est entré en rémission en février 2017, nous pensions tous qu’il réussirait à combattre le cancer malgré son stade avancé. Même lui y croyait… D’ailleurs, il a commencé à se sentir mieux au bout de quelques semaines de traitement. Seulement, il a fait une rechute au mois de juin, et c’est à ce moment-là que nous avions compris qu’il ne s’en remettrait pas… ».
Un enfant de 9 ans atteint d’un cancer
Une mauvaise nouvelle que les médecins avaient malheureusement confirmé auprès de toute la famille Cooper, à savoir la mère et le père de Bailey, mais également son petit frère Riley.

Une dernière volonté

Après que les médecins aient expliqué calmement au petit Bailey qu’il ne lui restait plus que quelques mois à vivre, voire quelques semaines tout au plus, celui-ci a exprimé la volonté de voir sa petit sœur venir au monde avant de succomber définitivement à la maladie !

En effet, la mère de Bailey était à ce moment-là enceinte d’une petite fille. « Et lorsque les médecins avaient annoncé à Bailey qu’il ne lui restait plus que quelques mois voire quelques semaines à vivre en juin dernier, on pensait tous qu’il ne réussirait pas à survivre au-delà du mois, la période où ma fille était censée naître. Mais il l’a fait, il s‘est battu pour voir sa petite sœur avant de s’en aller… »

 

Le petit garçon a même tenu à s’occuper d’elle, en lui changeant les couches et en lui donnant le biberon…

Un départ déchirant

Le 22 décembre 2017, Bailey a été de nouveau admis à l’hôpital de Bristol (Angleterre) car son état s’était sérieusement détérioré…. Deux jours plus tard, il succombait au lymphome non hodgkinien qui l’avait tant fait souffrir durant de nombreux mois.

Ses parents, son frère et sa petite sœur étaient tous présents pour lui dire au revoir, ou plutôt adieu…

Avant qu’il ne ferme ses yeux pour la dernière fois, Bailey a embrassé ses parents, son frère ainsi que sa petite sœur qu’il a même pu tenir dans ses bras pendant quelques courts instants.
Un enfant de 9 ans atteint d’un cancer
« Il est temps pour moi de partir et devenir l’ange gardien de Millie. Ne pleurez plus et occupez-vous bien de Riley et de Millie à présent », a demandé le petit garçon à ses parents, avant que son cœur ne cesse de battre…

Une histoire poignante qui montre à quel point l’Homme est capable parfois de se dépasser et de faire preuve de patience et de courage dans certaines situations de la vie. Le petit Bailey avait une dernière volonté : voir sa petite sœur avant de mourir. Il l’a fait !

A propos de l'autheur

Alexandra DUBOIS

Alexandra DUBOIS