Esprit

Ce qui arrive aux bébés qui survivent aux avortements (témoignage d’une infirmière)

L’avortement peut être pratiqué en France dans des délais bien précis, entre 5 et 12 semaines de grossesse en fonction de la méthode utilisée pour mettre fin à la grossesse. Certains bébés peuvent survivre à une interruption volontaire de grossesse, dans cet article nous partagerons avec vous le témoignage d’une infirmière qui a assisté à la survie de bébé après l’avortement.

L’interruption volontaire d’une grossesse peut se faire à travers deux méthodes : la méthode médicamenteuse qui est possible jusqu’à 5 semaines de grossesse et la méthode chirurgicale qui peut être possible jusqu’à 12 semaines de grossesse. Il existe également des avortements (IMG) qui peuvent avoir lieu après ces délais, à condition que deux médecins attestent que la grossesse met en péril la santé de la maman ou du bébé.

Qu’est-ce que l’interruption médicale de grossesse ?

L’IMG peut avoir lieu à n’importe quel moment de la grossesse, il s’agit d’une pratique complètement encadrée par la loi et qui peut avoir lieu pour différentes raisons :

  • Le bébé est atteint d’une grave affection ou d’une malformation incompatible avec la vie ou entraînant un handicap grave.
  • La poursuite de la grossesse met en danger la vie de la femme enceinte.

Il est important de savoir que la décision d’interrompre de ce genre de grossesse revient en premier lieu aux parents, ce n’est nullement une obligation.

Comment se déroule une IMG ?

A propos de l'autheur

Esprit & Santé

Esprit & Santé